La famille Varenne / Warren depuis le XIe siècle

Le nom de Varenne provient de la rivière qui prend sa source en amont de Saint-Martin-Osmonville, traverse Saint-Saëns, Bellencombre… et rejoint La Béthune et L’Eaulne pour former L’Arques qui se jette dans la Manche à Dieppe. Dieppe fut aussi l’ancien nom donné par les Vikings (du scandinave Djupr = profond) à La Béthune qui portait précédemment le nom de Telle, d’où le Talou, région comprise entre les vallées de La Bresle au Nord et de La Scie au Sud. Varenne est aussi un hameau de Saint-Aubin-le-Cauf tout près du confluent avec la rivière brayonne, La Béthune.

A l’origine, Bellencombre portait le nom de Vuarinna > Varenne d’où le nom d’un des premiers seigneurs du lieu, Guillaume de Varenne. Bellencombre est une appellation militaire (Jacques le Maho). Ce Guillaume de Varenne, premier du nom se distingua en 1054 lors de la bataille de Mortemer(-sur-Eaulne) par sa bravoure auprès de Guillaume le Batard, futur Guillaume le Conquérant. Suite à un différend entre Roger de Mortemer, frère de Guillaume de Varenne, et le duc de Normandie, ce dernier attribua au seigneur de Bellencombre le château de Mortemer(-sur-Eaulne).

Guillaume de Varenne prit part à la conquête de l’Angleterre en 1066. Son duc devenu roi en remerciement de ses bons et loyaux services lui donna de très nombreux domaines en Angleterre. Les Warren y construisirent de nombreux châteaux (Lewes, Reigate, Castle Acre, Conisbrough, Holt, Sandal Magna, Thetford, Peel Hill/Thorne…), prieurés (Castle Acre, Lewes) et églises dont on peut encore admirer des vestiges.

Au Nord de la frontière entre l’Angleterre et le Pays de Galles, dans le Shropshire, se situe la ville anglaise de Whitchurch (Album Monasterium) qui faisait partie d’une des multiples possessions de William de Warenne d’après le Domesday Book de 1086. Il y construisit un château à motte et une église aujourd’hui disparus. Sur Castle Hill, des vestiges des murs du château étaient encore visibles en 1760. Actuellement, cette ville est jumelée avec Neufchâtel-en-Bray, ancienne ville fortifiée voisine de Bellencombre, le fief des Warenne. Un peu plus au sud, toujours sur la marche anglo-galloise, la famille Mortimer tenait le château de Wigmore depuis 1075 (voir la rubrique De Mortemer à Mortimer).

Le donjon de Conisbrough (Yorkshire – Angleterre), frère jumeau de celui de Mortemer(-sur-Eaulne). Ils furent probablement édifiés à la fin du XIIe siècle
par Hamelin Plantagenêt (demi-frère du roi Henri II Plantagenêt),
époux d’Isabelle de Varenne.
Maquette de reconstitution du prieuré de Castle Acre (Norfolk – Angleterre)

Tous ces édifices sont aujourd’hui en ruines, mais à l’inverse des châteaux normands de Bellencombre et de Mortemer, ils ont été bien mis en valeur suite à des fouilles archéologiques à l’origine des musées modernes qui rappellent les origines bellencombraises de la famille Varenne (Warren en anglais). Guillaume de Varenne devint le quatrième baron le plus riche d’Angleterre et fut nommé comte (earl en anglais) de Warren en 1071 et comte de Surrey en 1087 faisant ainsi partie de l’élite nobiliaire.

Château de Sandal Magna
Les ruines du château de Sandal Magna (Yorkshire – Angleterre)
Château de Lewes
La porte d’entrée du château de Lewes (Sussex-Angleterre)

Nous sommes allés personnellement visiter tous ces sites ce qui nous a motivé à créer l’Association de Sauvegarde du Château de Bellencombre (A.S.C.B.). Et c’est justement un historien anglais Mark Antony Lower, originaire de la région de Lewes,  qui s’est intéressé en premier à notre château vers 1830, car c’est au prieuré de Lewes que furent inhumés Guillaume de Varenne et son épouse Gundrada. Grâce à lui, nous possédons plusieurs dessins du château de Bellencombre dont des vues extérieure et intérieure de l’entrée de la haute-cour ainsi que de l’ancienne église localisée à l’intérieur de la basse-cour. Les deux hautes tours en grès de cette haute-cour ont malheureusement été démantelées à partir de 1832 par un certain Dillard, pilleur de pierres, qui les revendit malgré les interventions désespérées de l’abbé Cochet, archéologue, et de son collège anglais Lower.  L’église romane fut démolie en 1866 lors de l’édification de la nouvelle dans les fossés du château.

Reconstitution du prieuré de Saint-Pancras de Lewes (Sussex – Angleterre)

Un historique intitulé GUILLAUME DE VARENNE ET LE CHATEAU MEDIEVAL DE BELLENCOMBRE composé de 104 pages, comportant de nombreuses illustrations, tableaux et cartes sera publié fin juillet 2021 révélant les découvertes faites sur place ou dans différents musées (prix 20 Euros, les frais de port seront précisés ultérieurement). Des extraits ont été publiés dans le dernier bulletin des Amys du Vieux Dieppe (année 2019, fascicule CXXXI, pp. 27-44) et dans la revue Le Pucheux (Saints de Glace 2020, n°115, pp 6-9). Dans la rubrique Revue de presse de ce site, vous pouvez consulter les articles parus dans la presse régionale depuis 2016 (Le Réveil de Neufchâtel, Les Informations dieppoises, Paris Normandie, Liberté Dimanche). Trois articles ont été également publiés dans le bulletin municipal Le Bellencombrais illustré (voir rubrique du même nom).

Guillaume de Varenne et le château médiéval de Bellencombre
Guillaume de Varenne et le château médiéval de Bellencombre