Les travaux

Les travaux commencés en juillet 2017 consistent à mettre en valeur les vestiges du château, à savoir débroussailler et dégager le terrain de toute végétation.

Cette tache est complexe, car depuis son abandon à Dame nature, des arbres de taille assez importante (érables et frênes) ont pris possession du château (murs, fossés…). La « petite » végétation est enlevée par les membres de l’association et les plus gros arbres sont pris en charge par des bucherons professionnels. La mairie se charge de faire évacuer les déchets verts.

Cette phase sera longue et prendra plusieurs années. Le lierre a aussi envahi les murs sur plusieurs mètres de hauteur dévorant le mortier et les fragilisant. En deux ans, nous avons déjà accompli un gros travail de mise en valeur des murs de silex subsistants. La plupart des habitants de Bellencombre n’imaginaient pas voir un jour ainsi leur château jaillir de la nuit verte.

Des archéologues dont Jacques Le Maho, spécialiste de l’archéologie médiévale, suivent avec attention l’évolution de nos travaux en respectant le site.

Depuis octobre 2019, des chèvres nous aident à entretenir les fossés. Cela va nous faire gagner beaucoup de temps car le programme automne-hiver 2019-2020 consistera à débroussailler les talus de la haute-cour et de la basse-cour.

Quand les travaux de débroussaillage de la haute-cour seront bien avancés, deux mats seront plantés : l’un d’eux verra flotter le drapeau normand à la croix d’Olaf (ci-dessous à gauche) et l’autre le drapeau des Varenne (ci-dessous à droite) au damier bleu et jaune (échiqueté d’or et d’azur).

Croix d'Olaf 

Premiers travaux de débroussaillage dans la basse-cour (été 2017)

Le mur d’enceinte de la basse-cour réapparait sous le lierre (été 2017)